Les actualités - Eurovision - France
FRANCE 1963 : Décès d'Alain Barrière
Imprimer  
Publié le 19 Décembre 19 à 06h25  Par DRS2G
C'est cette nuit que nous avons appris le décès ce Mercredi soir à l'âge de 84 ans du chanteur français Alain Barrière, représentant de la France au Concours Eurovision de la Chanson en 1963, et grand nom de la variété française, suite à un arrêt cardiaque, après avoir subi 2 AVC durant cette décennie, annonce fait par son agent Fabien Lecoeuvre auprès de l'agence de presse AFP.

Alain Barrière, de son vrai nom Alain Bellec, était né le 18 Novembre 1935 à La Trinité-sur-Mer (département du Morbihan), dans une famille de mareyeurs bretons.
Ingénieur diplômé des Arts et Métiers en 1955, il travaille un an chez Kléber-Colombes, avant de préférer la guitare et la poésie.

C'est au début des années 60 qu'Alain Bellec embrasse une carrière dans la chanson, où il se fit remarquer lors d'un concours de chant par le propriétaire de l'Olympia, Bruno Coquatrix.

En 1964, un an après sa participation à l'Eurovision 1963 (5ème à égalité de points avec Monaco; 6ème selon les règles actuelles du Concours, la Principauté ayant eu le même nombre de votants mais un 5 points de plus que la France).

La fin des années 60s vit les tournées, albums, tubes d'Alain Barrière se succéder au Hit Parade et sur les plateaux de télévision (“La Marie-Joconde”, “Rien qu’un homme”, “Les Guinguettes” pour ne citer que les chansons les plus connues).

Le reste de sa carrière en pointillées fut marqué par de nombreux démêlés avec l'administration fiscale française, des exils fiscaux en Amérique (Los Angeles, Québec), et diminué par des accidents cardiovasculaires à répétition.

Il retrouve toutefois un temps le succès avec “Tu t’en vas” (1975), interprétée en duo avec Noëlle Cordier (représentante de la France à l'Eurovision 1967 avec "Il doit faire beau là-bas" classée 3ème à Vienne) qui se vend à un million d’exemplaires.

Alain Barrière a sorti 2 best-of (en 1998 et en 2010), sort son autobiographie "Ma Vie" en 2006 et remplit une dernière fois l'Olympia en 2007.


Après cette troisième victoire, après 1958, 1960 et 1962, la télévision française ne souhaitait pas organiser le Grand-Prix une troisième fois en 5 ans. Le Royaume-Uni proposa donc aux 16 pays participants de se retrouver dans les studios de la BBC le Samedi 23 Mars 1963 pour un Concours qui allait connaître plusieurs modifications.
Pour la première fois, une femme, Yvonne Littlewood, fut chargée de la réalisation de l'émission.

Voyant l'événement en grand, la Télévision Britannique l'installa dans trois studios différents : un pour la scène, un pour l'orchestre et un autre pour y installer le public. Catherine Boyle était encore une fois l'hôtesse de la soirée. Elle ne présenta pas chaque artiste mais seulement l'émission et le vote en anglais intégralement. Avant chaque chanson une carte de l'Europe avec une petite ampoule électrique qui s'éclairait sur le pays qui allait entrer en scène.
Le décor était très simple, généralement des mobiles qui s'accordait à la chanson où à la tenue de l'artiste.

Ce concours est un des rares où autant de noms connus ont participé en même temps. Ester Ofarim pour la Suisse, Alain Barrière pour la France, Françoise Hardy pour Monaco et Nana Mouskouri pour le Luxembourg.
Un quart des artistes au moins était déjà connu ou allait faire une grande carrière après leur passage à l'Eurovision.

Pour l'entracte, un numéro de cirque fût joué en attendant les résultats. Il s'agissait d'équilibristes.

Le vote subit encore une fois quelques modifications : les jurys nationaux étaient composés maintenant de 20 membres, chacun d'eux avait cinq votes de 1 à 5 points à attribuer à leurs cinq chansons favorites. Après totalisation dans chaque pays, le Président du Jury national attribuait une note de 5 points à la chanson arrivée en tête, 4 points à la seconde et ainsi de suite jusqu'à 1 point à la chanson classée 5e. Autre nouveauté, la présentatrice était également en liaison téléphonique avec un Scrutateur de l'UER, un arbitre dont la décision devait trancher en cas de difficultés. Et justement, quelques difficultés apparurent avec le porte parole du jury Norvégien. Celui-ci ne se conformait pas à l'ordre dans lequel il devait attribuer ses points, et comme il n'entendait pas la présentatrice, elle dut à regret ne pas enregistrer son vote immédiatement. Elle indiqua qu'elle appellerait à nouveau le jury d'Oslo après avoir enregistré les autres votes.
Après le vote du Luxembourg, qui aurait du être le dernier, la Suisse était en tête et le Danemark 2e à un point d'écart.
Mais il restait à rappeler le porte parole Norvégien afin qu'il puisse donner ses résultats conformément au règlement. Le vote Norvégien alors annoncé était totalement différent de celui annoncé dans le désordre lors du premier appel. Il devenait plus favorable au Danemark. En Suisse on se souvient encore de ce dénouement.

Malgré la présence d'artistes francophones reconnus ou en voie de l'être, c'est le couple composé de Grethe et Jorgen Ingmann qui remporte le Grand-Prix avec seulement 2 points d'avance sur la Suisse. Ce couple danois devint très célèbre chez eux. Leur divorce plusieurs années après provoqua une vive émotion dans le pays.

Alain Barrière pour la France ne se classa que 5e avec une chanson qui connut un énorme succès dans l'Hexagone et lança la carrière du jeune chanteur breton.


Eurovision-Fr.net et notre webradio partenaire EFR 12 Radio présente ses plus sincères vœux de condoléances à la famille et aux proches d'Alain Barrière.


Nous nous quittons bien évidemment sur la contribution à l'Eurovision 1963 d'Alain Barrière, "Elle était si jolie".

Les dernières actualités - France
Eurovision 1963 À l\'affiche ce soir : FRANCE 2020 - Présentation de la chanson de Tom Leeb
© Alain Barrière
France
Les réseaux sociaux


Les événements futurs
11/04
Espagne 2020 :
ES Pre Party 2020
16/05
Eurovision 2020 :
Europe Shine A Light
19/09
Russie Junior 2020 :
Finale nationale

© Eurovision-fr.net - 1999-2020 - mentions légales