Informations
LITUANIE 2018 : Cinq minutes avec Ieva Zasimauskaité
Imprimer  
Publié le 05 Janvier 18 à 11h46  / Modifié le 05 Janvier 2018 à 11h47  Par Mathias
Et pour conclure le chemin vers cette première éliminatoire lituanienne, j'ai l'honneur de vous présenter Ieva Zasimauskaité, une habituée que l'on est heureux de retrouver chaque année, et avec qui j'ai pu discuter... et rire.



Comment vous décririez-vous en 1 mot ?
Folle. (Rires)

Comment décririez vous votre état d'esprit quand vous êtes sur scène ?
C'est entre la méditation et la prière. C'est différent de tout le reste, quasi-impossible à décrire avec des mots. Je passe d'effrayée à euphorique, c'est un sentiment qui prend le contrôle de tout mon corps et que je veux vivre encore et encore.

Comment vous énerve-t-on ?
Mon mari. (Éclate de rire)
Non, en plus je suis celle qui s'énerve le plus souvent dans cette maison. C'est toujours avec les gens que tu aimes le plus que tu t'énerves le plus, peut-être parce que tu te sens comme à la maison avec eux. Plus sérieusement, je n'aime pas ce qui se passe dans le monde. Les gens ne s'aiment plus. Tous ces attentats, ces guerres ? Comment des êtres humains avec des cerveaux en état de marche peuvent-ils laisser cela arriver ? Je ne comprends pas.

Comment vous rend-on heureux ?
Mon mari. Oui, encore !
Il ne m'a jamais laissée seule et a été à mes côtés quand j'ai combattu la dépression il y a 4 ou 5 ans. Les jeunes gens qui cherchent qui ils sont et veulent créer un monde meilleur me rendent heureuse aussi.

Si vous ne pouviez écouter qu'un seul artiste pour le reste de votre vie, qui serait-ce ?
Norah Jones. Elle a cette voix douce qui va avec toutes les émotions.



Que pouvez-vous nous dire sur votre chanson ? Pouvez-vous nous donner son titre ?
La chanson est en anglais. Elle parle de valeurs, d'amour surtout, de deux personnes qui se voient pour la première fois et savent déjà qu'ils passeront toute leur vie ensemble. Aujourd'hui, on se sépare à la première difficulté et on passe d'une relation à une autre, que ce soit en amour ou en amitié. Je pense que toutes les générations peuvent s'identifier à cette chanson. L'ancien président lituanien et sa femme, qui ont une relation comme celle que je décris, m'ont beaucoup inspirée.
La chanson se finit sur ces mots, qui sont mes préférés :

I'm not afraid to grow old
If I have your hand to hold

(Je n'ai pas peur de vieillir / Si j'ai ta main à tenir)


Comment avez-vous décidé de participer à la sélection lituanienne cette année ?
L'auteur de la chanson m'a appelée et m'a dit qu'il avait une chanson qui pouvait gagner. J'y suis allée, j'ai écouté, et je suis tombée sous le charme. Je n'avais pas prévu de participer cette année, de prendre une pause de la compétition, mais je n'ai pas pu résister.
Et quand j'étais enfant, j'ai dit à mes parents que je gagnerais l'Eurovision au Portugal. Et c'est au Portugal cette année ! Je veux vraiment y aller. J'ai toujours été fascinée par ce pays : la mer, le bleu...

Comment cette année sera-t-elle différente de vos participations antérieures ?
Je participe depuis 2012 et j'ai vraiment envie de gagner, une fois. Et je pense que ça pourrait être cette année. La chanson est bonne, et les paroles me parlent. Le problème est que les Lituaniens associent l'Eurovision avec un grand show, et ne pensent pas qu'une ballade pourrait faire l'affaire. Grâce à Salvador Sobral, ça pourrait être mon tour ! Et comme on le sait, la sélection lituanienne est pleine de rebondissements, et n'importe qui peut gagner !

Comment nous donneriez-vous envie de venir visiter la Lituanie ?
Ses habitants ! Ils ont un grand coeur, et ont quelque chose de spécial que je n'ai retrouvé nulle part ailleurs. Ils sont très naturels et disent les choses comme elles sont, sans pour autant être négatifs. Et chaque saison transforme le pays. Il faudra venir 4 fois par an ! Franchement, c'est mon pays préféré.

Comment imaginez-vous l'Eurovision dans 10 ans ?
Plus professionel. Quand j'ai appris que le Portugal n'utiliserait pas d'écrans LED, j'ai été très contente. Ce sera plus centré sur la musique et moins sur le show.

Comment allez vous gagner l'Eurovision 2018 ?
Je vais demander à Dieu de m'aider (Rires)
Il est impossible de savoir ce qui se passera tant les résultats sont différents chaque année. Je crois aux miracles, et je vais devoir faire en sorte qu'il y en ait un. La Lituanie n'a jamais gagné l'Eurovision, certains pensent que c'est à cause de la triche mais je ne suis pas d'accord, et je pense que ma chanson peut marcher parce que ce qu'elle raconte touchera tout le monde.



Ieva, merci beaucoup pour cette conversation ! Elle a remporté le vote du jury et a reçu beaucoup de compliments. Pourra-t-elle en faire de même avec le public ? Réponse demain !

Pour toutes vos questions, vous pouvez me contacter par email à mathias.eurovision.fr.net@gmail.com ou me retrouver sur Twitter @altruismless !
Dernières infos sur le même sujet ...
Eurovision 2018 LITUANIE 2018 : Résultats de la 1ère demi-finale
© 
Lituanie
Parlez-en à vos amis

Bientôt...
Calendrier
18/08Eurovision Young Musicians 2018 : 1re demi-finale
19/08Eurovision Young Musicians 2018 : 2e demi-finale
23/08Eurovision Young Musicians 2018 : Finale
25/08Suède 2019 : Finale P4 Nästa
31/08Biélorussie Junior 2018 : Finale nationale
29/09Pays-Bas Junior 2018 : Finale nationale

© Eurovision-fr.net - 1999-2018 - mentions légales