Informations
LITUANIE 2018 : Cinq minutes avec Goda Sasnauskaité
Imprimer  
Publié le 04 Janvier 18 à 14h35  / Modifié le 04 Janvier 2018 à 14h39  Par Mathias
Cette interview sera un peu spéciale parce que j'ai eu la chance de pouvoir échanger avec Goda au cours d'une vraie conversation ! Entre des conseils de tourisme baltique et français, et juste avant la nouvelle année, nous avons réussi un peu à parler de son projet pour l'Eurovision. Voici Goda Sasnauskaité !



Comment vous décririez-vous en 1 mot ?
D'abord interloquée, puis rieuse. Ondulée ? Tout ce que je fais est plus ou moins ondulé.

Comment décririez vous votre état d'esprit quand vous êtes sur scène ?
Ça libère. On a l'impression que tout est possible si l'on s'y autorise. Être sur scène vous transporte.

Comment résumeriez vous l'histoire de votre vie ?
Toujours en cours ! Je ne suis pas tout à fait sûre d'où je vais pour le moment. Je n'avais jamais imaginé participer à la sélection lituanienne pour l'Eurovision, mais la chanson revient dans ma vie à chaque fois que je m'en éloigne. C'est aussi comme cela que j'y suis arrivée et qu'elle n'est plus jamais partie. Ma vie est très musicale. Et j'ai un groupe qui s'appelle Tillae avec lequel nous avons sorti un album récemment !

Comment vous énerve-t-on ?
Cette distance bizarre entre les gens. Je ne sais pas... nous sommes tous pareils au fond, il n'y a aucun besoin de mentir. Nous sommes tous humains, tous pareils, et pouvons gagner à nous rassembler. Au lieu de cela, les gens se comportent comme des oignons, avec plein de couches inutiles et frustrantes. Pourquoi cache-t-on des choses ?

Comment vous rend-on heureux ?
Te voir sourire me rend heureuse. La musique me rend heureuse. Le fait que ma musique rende les gens heureux. Le partage. C'est vraiment un sentiment génial.



Comment définiriez-vous vos goûts musicaux ?
Pleins de nuances. Pour moi, la musique est un assemblage de formes. Chaque moment que je vis renvoie à quelque chose de différent, accompagné d'une musique différente à chaque fois. J'écoute différents genres et j'essaie de choisir de la "bonne" musique qui me touche, mais sans me limiter à un genre. J'adore explorer !

Si vous ne pouviez écouter qu'un seul artiste pour le reste de votre vie, qui serait-ce ?
Thom Yorke. J'allais dire Bob Dylan mais sa voix m'énerve après un moment... sauf que celle de Thom Yorke aussi. Disons Chopin alors!

Que pouvez-vous nous dire sur votre chanson ? Pouvez-vous nous donner son titre ?
Elle s'appelle Fire Fountain. Elle m'est venue quand je regardais un feu qui montait comme une fontaine (rires). J'étais avec quelqu'un qui m'est très cher. On était assis, on chantait, j'avais une question sur notre relation : "Vas-tu m'apprendre à être libre ?"
La chanson est devenue mon hymne, pour aider à trouver la force en moi au lieu de projeter cette force à travers quelqu'un d'autre, ce qui est mieux pour tout le monde. Cela aide à devenir plus fort.

Comment avez-vous décidé de participer à la sélection lituanienne cette année ?
J'ai postulé parce que j'avais une chanson. J'ai participé à beaucoup de concours et je me suis toujours sentie un peu mal à l'aise parce que je chantais des chansons qui n'étaient pas les miennes. M'exprimer à travers les mots de quelqu'un d'autre est quelque chose que je trouve très compliqué. J'ai beaucoup voyagé, en plus, cette année. J'ai atteint Gibraltar en auto-stop et j'ai parlé d'Eurovision sur mon chemin. Les gens m'y attendent !

Comment nous donneriez-vous envie de venir visiter la Lituanie ?
Vous devriez vraiment venir ! Il y a beaucoup d'endroits magnifiques ici. Parfait pour voyager avec une checklist. Nous avons des forêts, des lacs... Mais tout commence avec les gens, comme partout. Les Lituaniens ont cette pureté inhérente que je n'ai retrouvée nulle part ailleurs. C'est toujours les gens qui embellissent le voyage.

Comment imaginez-vous l'Eurovision dans 10 ans ?
Je pense que ce sera soit plus filtré, soit l'opposé complet. Salvador Sobral a créé un standard complètement différent, est revenu aux racines de la chanson elle-même. Mais comme je le disais, tout marche en vagues, et peut-être que le besoin de paillettes va revenir après la pureté.

Comment allez vous gagner l'Eurovision 2018 ?
Avec sincérité.



Goda, merci beaucoup pour ta disponibilité et ta candeur. Si vous avez hâte d'écouter sa chanson Fire Fountain, il faudra regarder la LRT samedi !

Pour toutes vos questions, vous pouvez me contacter par email à mathias.eurovision.fr.net@gmail.com ou me retrouver sur Twitter @altruismless !
Dernières infos sur le même sujet ...
Eurovision 2018 À l\'affiche ce soir : LITUANIE 2018 - Eurovizijos 2018 - 2nde demi-finale
© Goda Sasnauskaité
Lituanie
Parlez-en à vos amis

Bientôt...
Calendrier
24/10Espagne 2019 : 6e prime
28/10Irlande Junior 2018 : 3e prime
28/10Malte 2019 : 4e prime
31/10Espagne 2019 : 7e prime
04/11Irlande Junior 2018 : 4e prime
04/11Malte 2019 : 5e prime

© Eurovision-fr.net - 1999-2018 - mentions légales