Informations
FRANCE 2016 : Interview exclusive d'Amir
Imprimer  
Publié le 06 Avril 16 à 21h00  Par DRS2G
Eurovision-Fr.net vous propose en exclusivité une interview du représentant français à l'Eurovision 2016, Amir, réalisée dans les locaux de France Télévisions début avril.
30 minutes de discussion, en compagnie de son manager et de l'attaché de presse de France 2 s'occupant de l'Eurovision, durant lesquels nous apprenons un peu plus, entre autres, sur la genèse de l'album et de la contribution française à l'Eurovision 2016, ainsi que sur ses passages dans des télé-crochets en Israël et en France, deux pays auxquels Amir est profondément attaché.

Avril sera un mois chargé pour Amir avec les répétitions pour la Finale de l'édition 2016 du Concours Eurovision de la Chanson, le 14 mai prochain sur la scène du Globen de Stockholm, la capitale suédoise.

Pour promouvoir sa contribution pour l'Eurovision 2016, le titre "J'ai cherché", Amir prendra part à différents événements Eurovision dans les villes européennes suivantes :
- à Amsterdam (Eurovision In Concert le 9 avril),
- à Tel Aviv (Israel Calling le 12 avril),
- à Londres (London Eurovision le 17 avril)
- et à Paris (Meeting des Previews OGAE France le 24 avril).

C'est enfin le vendredi 29 avril que sortira, chez les disquaires et sur les plate-formes de téléchargement légal, le 1er album en français d'Amir, intitulé "Au cœur de moi" chez Warner Music France.


Interview d’Amir

Eurovision-Fr.net : Bonjour Amir, merci de nous accorder cette interview pour notre site. Ton album qui sortira le 29 avril prochain s’intitule « Au cœur de moi ». Comme est venu ce titre d’album ?

AMIR :
On se demandait quel titre pouvait parfaitement me représenter, qui pouvait avoir, en premier lieu, un rapport avec ce que mes chansons racontent et le caractère de l’album. Un disque avec mon prénom seul dessus sur la pochette n’était pas assez indicatif de la couleur de cet opus.

La piste « Au cœur de moi » était de ce fait devenue une évidence, puisque l’album dans sa globalité est une invitation à rentrer dans l’intimité de mes sentiments et de raconter la manière dont je relate la vie en général.
« Au cœur de moi » est ma carte d’identité musicale. Une manière de me présenter au public français, pas uniquement en tant qu’interprète comme lors de The Voice ou de Forever Gentleman, mais aussi cette fois-ci en tant qu’auteur-compositeur.

Eurovision-Fr.net : Comment est né le morceau « J’ai cherché » ?

AMIR :
Nazim, Johan Errami et moi avons été dans un studio d’enregistrement du 20ème arrondissement de Paris vers 1 heure du matin un matin d’hiver 2014. Johan nous a fait écouter une boucle de guitare constituée de 4 notes, cette même boucle qui prédomine et qui se répète dans « J’ai cherché ».
Autour de cette boucle, nous avons travaillé durant 7 heures d’affilée sur cette chanson. Dès cette première nuit, nous avons eu les couplets, les pré-refrains et le refrain en anglais.

En août 2015, après que nous ayons mis de côté « J’ai cherché » pour se focaliser sur d’autres titres de l’album, nous avons voulu finaliser cette chanson afin que les Skydancers puissent y retravailler dessus.
Avant que nous leur envoyions ce morceau, nous avons apporté 2 modifications qui s’avéreront primordiales : tout d'abord le pont « Au gré de nos blessures,… » écrit en Belgique avec les Bionix, et ensuite une interprétation un peu plus aiguë, tessiture que j’ai pu acquérir grâce à des cours de chant. Ces 2 éléments n’étaient pas présents lors de notre session en studio d’hiver 2014.
Afin que le titre puisse passer en radio, nous avons demandé aux Skydancers de faire une version raccourcie qui dure 3 minutes 30. En concert, parce que j’aime être sur scène, je chante la version originelle et complète, longue de 3 minutes 45.

Eurovision-Fr.net : Comment as-tu travaillé avec Nazim, Johan Errami et les Skydancers la version Eurovision de 3 minutes de « J’ai cherché » ?

AMIR :
Edoardo Grassi, Chef de Délégation de la France à l’Eurovision 2016, nous a invité à faire une version de « J’ai cherché » avec une fin plus spectaculaire.
Nous sommes repassés en studio pour interpréter cette version du titre avec cette fin qui décolle et tous ces nouveaux passages à partir des « Oh You, You, You… » qui suit immédiatement le pont (celui écrit en août 2015).
Cette forte quantité d’ad lib à la fin a été rajoutée à la version radio de 3 minutes 30.

Avant que nous enregistrions la version 3 minutes Eurovision avec Nazim, j’avais déjà une idée de découpage, je savais exactement combien de temps duraient l’introduction, les couplets, les pré-refrains, etc.
Ne sachant pas manier les logiciels professionnels de découpage, j’ai utilisé mon GarageBand (application mobile d’enregistrement et de création musicale développée par Apple) un soir vers 2 heures de matin pour préparer ma mouture de 3 minutes.
J’ai envoyé ce découpage « fait maison » aux Skydancers, qui se sont basés dessus pour faire la version Eurovision que vous connaissez tous, en enlevant des éléments comme le 2nd pré-refrain par exemple.

Eurovision-Fr.net : Comment s'est créé le cadre du vidéo clip de « J’ai cherché » , avec ces jeunes qui cherchent à s'affirmer à travers le sport et la danse ?

AMIR :
Concernant le clip, nous avons eu un vrai échange avec les réalisateurs. J’avais une idée en tête, mettre en évidence l’épanouissement et le bien-être que nous recherchons tous dans nos vies, que je relate dans le passage « Tu m’as comme donné l’envie d’être moi, donné un sens à mes pourquoi. Tu as tué la peur qui dormait là dans mes bras », mais je ne savais pas du tout comment l’imager. L’idée de base du sport et du dépassement de soi pour le clip était en revanche là dès le départ.

Me concernant, j’ai fait appel à un coach sportif afin de me sortir des tracas que j’avais dans ma vie, qui m’entraîne de manière régulière, et qui m’aide à surmonter mes problèmes. Seulement, au fur et à mesure de ma réflexion, pour le clip, au lieu de me mettre dans la peau du coach inspiré de mon expérience personnelle, j’ai plutôt pensé être le narrateur de personnes ayant pu vivre cette situation de doutes et qui ont su se prendre en main.
C’est à ce moment que la boîte de production en charge du vidéo clip de “J’ai cherché” a soumis l’idée du danseur et de la championne de taekwondo, que nous avons tous trouvé formidable.

Eurovision-Fr.net : Que t’a apporté de plus « The Voice » en France par rapport à Kokhav Nolad/Nouvelle Star en Israël ?

AMIR :
Kokhav Nolad était ma toute première expérience musicale, je l’ai abordé en sachant que tout ce qui allait arriver était de toute façon du bonus pour moi. C’était une opportunité qui s’était présentée à moi, je voulais m’y amuser. Les choses se sont très bien passées, puisque j’ai pu faire quelques primes en direct. Mon envie de travailler dans la musique y a grandi.

Avant de faire The Voice, depuis Kokhav Nolad, j’avais acquis de l’expérience scénique et pris beaucoup de cours de chant. J’avais également gagné en maturité musicale avec ce 1er album en hébreu en 2011.
Je me suis présenté à The Voice France sans me prétendre être un artiste professionnel car, selon moi, je n’avais pas encore assez d’expérience sur scène, mais pour autant j’étais suffisamment prêt pour y passer les différentes étapes de sélection.
Je ne risquais de toute façon rien de catastrophique en France puisque j’avais validé mon diplôme en chirurgie dentaire, à côté de la musique.
The Voice m’a permis de prendre plus de risques et d’oser plus de choses que je ne faisais auparavant.

Eurovision-Fr.net : Parmi tes influences musicales, outre la scène pop anglo-saxonne (One Republic, Imagine Dragons, Sia), tu cites également la chanson à texte française. Y’a-t il des artistes dans cette veine qui te touchent et qui ont forgé ton univers musical ?

AMIR :
Je pense essentiellement à des artistes comme Claude Nougaro, Jacques Brel, Charles Aznavour ou Edith Piaf. Il n’y pas de lien palpable/perceptible entre ces grands noms de la chanson française et mon album « Au cœur de moi », mais leur façon de mettre en musique et de respecter la langue française a forcément influencé ma manière de travailler.

Eurovision-Fr.net : D’où vient ton coup de cœur pour la contribution israélienne à l’Eurovision 1974, « Natali La Khaiai » du groupe Kaveret ?

AMIR :
« Natali La Khaiai » est encore aujourd’hui un titre qualifié d’intemporel que tout le monde écoute de nos jours en Israël, et les Kaveret, un groupe que j’admire, ont marqué fortement l’histoire de la musique israélienne, malgré leur courte carrière.
Pour être honnête, j’ignorais il y a peu de temps encore que ce titre avait représenté Israël à l’Eurovision. Ça m’a tellement touché de savoir que je puisse faire partie de la grande famille du Concours, au même titre que les Kaveret, que j’ai fait partager ce coup de cœur sur mes réseaux sociaux.

Eurovision-Fr.net : En quoi ça te tenait à cœur de tourner une partie de ta carte postale au Sacré-Cœur ?

AMIR :
Le Sacré-Cœur représente pour moi Paris, sans pour autant être un monument prévisible/une attraction touristique comme peuvent l’être la Tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe. Nous y avons une vue splendide sur la ville du haut de la butte du Sacré-Cœur.
Ce monument donnera un visuel frais et vitalisant de Paris dans le cadre de cette carte postale Eurovision.

Eurovision-Fr.net : Qu’est-ce qui te plaît tant dans la communication via les réseaux sociaux, et plus particulièrement Twitter et Snapchat ?

AMIR :
A la base, je suis un grand geek, j’aime tester les nouveaux gadgets issus des nouvelles technologies.
Concernant les réseaux sociaux, depuis que j’ai engagé une carrière artistique dans la musique, j’ai constaté ô combien les gens étaient intéresser de communiquer avec moi sur mes projets. Par le biais de ces médias, je voulais remercier tous ces gens pour leur assiduité et leurs encouragements.
De ce fait, je partage énormément de choses avec mes abonnés sur les réseaux sociaux, en voulant donner à chacun de ces médias une personnalité propre à chacun : des contenus exclusifs et "distingués" sur Facebook ou des moments de ma vie via Snapchat.

Eurovision-Fr.net : Enfin, quelle part de ta personnalité est typiquement française, d’une part, et israélienne d’autre part ?

AMIR :
Ce qu’il y a de français en moi, c’est ma manière d’être poli, de faire preuve de civisme, d’avoir un certain attachement au raffinement à la française.

D’un autre côté, à l’opposé, Israël m’a apporté une certaine partie de moi brute de décoffrage. On a un terme que nous employons un peu partout dans le monde pour décrire les Israéliens, c’est « Sabra », dérivé du mot hébreu « Tsabar » qui désigne la figue de barbarie, car c’est un fruit doux à l’intérieur mais piquant à l’extérieur.
Les Israéliens sont connus pour avoir un très bon fond, mais aussi une sorte d’écorce/d’armure qui les protège de l’extérieur. Nous sommes issus d’un tout petit pays, mais nous avons la volonté de faire nos preuves / de s’affirmer.
Ce culot, que je qualifierai de bon, a le mérite de faire distinguer bon nombre d’entre nous dans le monde entier.




© Eurovision-Fr.net


Nous souhaitons infiniment remercier Ludovic Hurel, du service de presse de France 2, pour son aide la plus précieuse dans la tenue de cette interview au sein même du siège de France Télévisions.

Retrouvez l'actualité d'Amir sur son site Internet officiel (Amir Officiel), ainsi que sur ses réseaux sociaux officiels (Facebook / Twitter / Instagram / YouTube).


Une biographie complète d'Amir est disponible sur notre site Internet, dans la section France 2016.

Amir fait partie des 15 Finalistes de l'EFR LEAGUE 2016 dont les votes peuvent se faire jusqu'au 21 avril 2016 dernier délai sur notre Forum et par le biais du site Internet de notre webradio partenaire EFR 12 Radio.


Eurovision-Fr.net et notre webradio partenaire EFR 12 Radio seront présents sur place à Stockholm du Samedi 30 Avril au Dimanche 15 Mai 2016, avec une couverture complète des répétitions et des festivités de l'Eurovision 2016, ainsi que la tenue d'interviews exclusives, sur notre site Internet, notre Forum, nos réseaux sociaux et sur les ondes de notre webradio.

Rejoignez notre Forum de discussion et retrouvez Eurovision-Fr.net sur les réseaux sociaux : Facebook , Twitter (+ Periscope + Vine) et Instagram

Nous nous quittons sur une interview vidéo d'Amir en anglais réalisée par France Télévisions, ainsi que sur le vidéo clip officiel de la version Eurovision de "J'ai cherché".



Dernières infos sur le même sujet ...
Eurovision 2016 FRANCE 2017 : Promotion internationale pour Alma
© Eurovision-Fr.net
France
Parlez-en à vos amis

Bientôt...
Calendrier
02/04Royaume-Uni 2017 : London Eurovision Party 2017
05/04Israël 2017 : Israel Calling
08/04Pays-Bas 2017 : Eurovision In Concert 2017
15/04Espagne 2017 : Eurovision Spain Pre Party
21/04Russie 2017 : Moscow Eurovision Party
09/05Eurovision 2017 : 1re demi-finale

© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales