Informations
AUTRICHE 2015 : Interview exclusive de Zoé
Imprimer  
Publié le 27 Février 15 à 10h03  / Modifié le 27 Février 2015 à 16h38  Par DRS2G
A 80 jours du début de l'édition 2015 du Concours Eurovision de la Chanson en mai prochain à Vienne, et tandis que les sélections autrichiennes pour l'Eurovision pour la succession de Conchita Wurst battent leur plein, notre site a pu s'entretenir en exclusivité avec une des finalistes du 13 mars prochain, à savoir la jeune Zoé. L'entretien, réalisé à Vienne, s'est fait en compagnie de son père, Christof Straub, connu du grand public pour un des 2 membres du duo pop-rock Papermoon, dont les fans de l'Eurovision se souviennent de leur contribution pour les sélections autrichiennes à l'Eurovision 2012 "Vater, father, mon père".

Zoé est une jeune chanteuse et actrice viennoise de 18 ans, née le 1er décembre 1996. Elle s'est dirigée dans une carrière dans l'art avec avoir obtenu son bac L au sein du Lycée Français de Vienne. Mais ses premiers pas dans la musique, dans une perspective professionnelle, se font par l'intermédiaire du concours de chant pour enfants Kiddy Contest en 2007, alors qu'elle n'avait que 10 ans. Elle s'apprête à sortir son 1er album en mai prochain par l'intermédiaire de la plate-forme de financement participatif crée par son père Global Rock Star.

Interview de Zoé et de Christof

Eurovision-Fr.net : Bonjour Zoé. Ravis que tu nous accordes cette interview, en compagnie de ton père. Tout d’abord, comment as-tu été amenée à prendre part aux sélections autrichiennes ?

ZOE : On avait montré « Adieu » que j’avais écrit et composé avec mon père à un animateur de radio, qui nous a fait part de l’initiative de l’ÖRF de contacter des musiciens pour l’Eurovision. Nous avons donc fait acte de candidature auprès de la télévision autrichienne suite à cet appel d’offres.

EFR : Quelle a été ta réaction quand tu as appris que tu as été annoncée comme l'une des 6 finalistes ?

ZOE : Pendant l’enregistrement du 1er prime, durant toute la soirée, je n’étais pas nerveuse. J’étais en revanche stressée lors que nous étions tous les 16 ensemble sur le plateau pour l’annonce des résultats. J’étais sous le choc lorsqu’on m’a annoncée comme la 1ère finaliste, il m’a fallu du temps pour le réaliser. Je n’arrive encore à croire que j’irai au bout de cette aventure autrichienne.

EFR : Quels liens possèdes-tu avec la France ?

ZOE : Mes grands-parents vivent à Paris, du côté du Marais. J’ai grandi avec la culture et la musique françaises. Nous passions nos vacances en famille du côté de la Côte d’Azur. J’ai passé mon Bac L au Lycée Français de Vienne. Je n’ai pas le mal du pays autrichien quand je vais en France.

EFR : Par ailleurs, comment peux-tu expliquer le succès d’artistes français tels Edith Piaf, Zaz ou Indila dans les pays germanophones, et plus particulièrement l’Autriche ?

ZOE : La langue française me semble mélodieuse et douce, par rapport à la langue allemande. Les Autrichiens aiment la langue française, ils la trouvent belle, même les gros mots.

EFR : Le 1er prime des sélections autrichiennes a permis de mettre en lumière des artistes que l’on entend peu dans les médias généralistes et les radios/chaînes musicales grand public. A titre personnel, que penses-tu de ce niveau musical apporté vendredi dernier ?

ZOE : L’ÖRF cherchait pour cette année des artistes avec un univers musical déjà développé, avec un style particulier. Ce fut authentique pour moi de voir se produire des artistes qui écrivent et composent leurs textes, et qu’ils ont pu jouer en live sur un plateau de télévision à une heure de grande écoute.

CHRISTOF : Pour compléter les propos de ma fille, l’ÖRF a cherché à montrer les différents styles musicaux qui composent la scène autrichienne. La télévision autrichienne voulait donner sa chance à chacun des 16 participants cette année de se mettre en valeur, même si celui-ci ne remporte pas la sélection et ne va pas à l’Eurovision.

EFR : Zoé, quels souvenirs gardes-tu du Kiddy Contest 2007 ?

ZOE : Ce Concours m’a surtout permis de ne plus avoir peur de chanter devant un public et m’a donné énormément de confiance. Cela m’a aussi conforté dans l’idée que je voulais faire ma carrière dans les arts, à la fois en tant que chanteuse et aussi en tant qu’actrice.

EFR : Comment s’est déroulé le vidéo clip d’Adieu, la chanson qui a permis de te qualifier en finale ?

ZOE : Nous l’avons tourné chez nous, à Vienne, sur le toit de notre appartement. Il faisait vraiment froid. Nous l’avons fait avec l’équipe de tournage qui a travaillé avec mon père, ainsi qu’avec mon copain, qui joue l’homme à qui je fais bander les yeux dans le vide, et ma belle-mère. Il y avait une très bonne ambiance durant ce tournage.

D’ailleurs, quand j’ai écrit et composé « Adieu », je ne l’ai pas fait en pensant à un public en particulier ou seulement aux Français. L’air et la langue de ce titre sont venus ainsi et naturellement, je suis heureuse que l’ensemble ait si bien marché.

EFR : Comment s’est déroulé le travail avec les auteurs-compositeurs et les coaches qui font partie des sélections autrichiennes cette année ?

ZOE : Le 2nd prime que vous verrez vendredi soir fut enregistré exactement une semaine après celui du 1er prime. On a donc eu exactement 7 jours pour préparer une reprise et un titre surprise (reprise ou titre original). Les 4 coaches nous ont demandé un niveau élevé d’exigence à la hauteur du Concours à venir en mai sur nos terres.

Sinon, il est toujours difficile de travailler avec des auteurs-compositeurs que nous ne connaissons pas, contrairement à mon père. Je n’ai que 18 ans, je n’ai pas encore tout à fait la force et la confiance nécessaire pour imposer mes idées à autrui, du fait du respect que j’éprouve pour ces professionnels qui ont travaillé avec nous à l’atelier.

J’ai pu écrire une nouvelle chanson avec Ian Dench (guitariste et parolier du groupe EMF, qui a écrit des titres pour Beyoncé, Beverly Knight, Shakira ou Jordin Sparks) et Sharon Vaughn (à l'origine de "Waterline" des Jedward (Irlande 2012) ou des titres du MelodiFestivalen 2014 "Survivor" d'Helena Paparizou ou "Songbird" d'Ellen Benediktson).
4-5 chansons ont été écrites et composées lors de l’atelier. Le plus difficile avait été le fait qu’il n’y ait pas l’intimité et la dynamique de groupe que les 6 finalistes ont eu avant l’atelier. Ecrire et composer est quelque chose de très personnel, ce fut dur de le faire devant les caméras.

L’une des 2 chansons soumises pour la finale (qui sera jouée lors du 3ème prime) a été écrite en une heure, sur la base de quelques accords de guitare, qui donne envie de bouger et qui me représente totalement. Les langues française et anglaise seront assemblées et unies, et non distinctes comme dans « Vater, Father, Mon Père », la chanson que mon père, en tant que membre des Papermoon, avait soumise aux sélections autrichiennes en 2012.

EFR : Quelle tonalité sera donnée à ton album à venir en mai prochain ?

ZOE : Ce sera similaire à mes titres « Adieu » ou « Je m’en fous », avec des titres plus up-tempo, essentiellement en français, un peu en anglais, peut-être quelques chansons en allemand, rien n’est encore décidé.

CHRISTOF : Le style de l’album de ma fille sera un mélange d’électro swing avec des éléments de la Belle Epoque, des années 30 parisiennes, comme le violon ou la guitare manouche/tzigane, tout en restant moderne.

EFR : Christof, quelle a été ta motivation dans la mise en place de Global Rock Star, alors que tu étais bien installé dans le paysage musical autrichien avec les Papermoon ?

CHRISTOF : J’ai commencé à mettre en place des concours de chant en ligne quand Zoé avait 12 ans, en 2008. Dans le même temps, mon équipe qui était à mes côtés à Global Rock Star avait des collaborations avec Disney et Super RTL pour produire un show télévisé événementiel pour les enfants.

C’est ainsi que nous avons découvert les possibilités d’Internet dans la découverte de jeunes talents musicaux, puis de tous âges et de tous pays, d’où la naissance de ce site. 140 pays avaient pris part au Concours Global Rock Star.

EFR : Comment avez-vous ressenti les événements de janvier dernier à Paris, du fait de ta proximité avec la France ?

ZOE : Sous le choc, j’ai énormément discuté avec mes camarades du Lycée Français, ou via les réseaux sociaux.

CHRISTOF : Ce fut incompréhensible que la vie de gens soit ôtée dans ces conditions pour des raisons idéologiques. J’ai peur des amalgames qu’ils peuvent être faits suite à cette tragédie.

EFR : Pour revenir à un événement plus joyeux, que pensez-vous du fait que Vienne organise l’Eurovision 2015 en mai prochain ?

ZOE : Je trouve cela excitant. Nous sommes plus seulement spectateurs de cet événement, mais aussi au centre de celui-ci, moi plus particulièrement du fait de ma participation aux sélections autrichiennes.

CHRISTOF : L’Eurovision pourra permettre à l’Autriche de montrer à toute l’Europe son savoir-faire, de se présenter musicalement dans son meilleur côté, sans la pression de vouloir gagner de nouveau.

EFR : Enfin, Zoé, quels sont tes titres favoris de l’Eurovision ?

ZOE : Je me souvenais avoir eu peur des Lordi en 2006 quand j’étais toute petite. Mais « Euphoria » de Loreen en 2012 est la chanson destinée au grand public, et qui a plu aux branchés. Toute la scénographie a apporté sa force à ce titre.
Bien sûr « Waterloo » des ABBA, avec qui j’ai grandi en écoutant leur musique durant toute mon enfance.

Nous tenons à remercier infiniment Zoé et Christoph Straub pour leur gentillesse et leur disponibilité pour cette interview.
Retrouvez toute l'actualité de Zoé sur sa page Facebook officielle.

Nous nous quittons sur le vidéo clip et sur la prestation lors du 1er prime des sélections autrichiennes pour l'Eurovision 2015 d'Adieu de Zoé.



Dernières infos sur le même sujet ...
Eurovision 2015 AUTRICHE 2016 : La Nuit Des Merveilles, nouveau single de Zoé
© ÖRF
Autriche
Parlez-en à vos amis

Bientôt...
Calendrier
08/08Ukraine Junior 2017 : Demi-finale
25/08Biélorussie Junior 2017 : Finale nationale
26/08Suède 2018 : P4 Nästa - Finale
02/09Pays-Bas Junior 2017 : 1re demi-finale
09/09Pays-Bas Junior 2017 : 2e demi-finale
16/09Pays-Bas Junior 2017 : Finale nationale

© Eurovision-fr.net - 1999-2013 - mentions légales